Archives pour septembre, 2012

Arcelor : pas de nationalisation en vue

Arnaud Montebourg l'a précisé, tout en se défendant d'être "le ministre des plans sociaux".

Emploi : Chérèque hausse le ton

Le numéro un de la CFDT, François Chérèque, a menacé dimanche de quitter la table de la négociation syndicats-patronat sur la réforme du marché du travail si la loi sur le rachat de sites viables était débattue à l'Assemblée avant le terme des discussions, prévu pour la fin de l'année."Je tiens à mettre le gouvernement et les députés en garde", a prévenu le leader cédétiste lors de l'émission "Le grand jury RTL- Le Figaro-LCI. "Si les députés commencent à débattre une loi, la CFDT se retirera sur le champ de la négociation, et la négociation +historique+ du Président de la République, ce sera un échec historique", a-t-il lancé."On a une feuille de route", qui guide la grande négociation syndicats-patronat sur la sécurisation de l'emploi, "et là, d'un seul coup, M. Montebourg dit à Florange je vais déposer une loi la semaine prochaine", s'est étonné François Chérèque. "J'ai téléphoné tout de suite au Premier ministre", et "il s'est engagé à ce que cette loi ne soit pas débattue à l'Assemblée nationale avant la fin de la négociation", a-t-il dit. Arnaud Montebourg avait promis vendredi l'adoption avant "trois mois" de la loi obligeant un industriel à céder une usine rentable.

Sécurité sociale : déficit revu à la baisse

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale devrait être moins important que prévu en 2012, 13,1 milliards d'euros au lieu des 14,7 milliards annoncés en juillet par le gouvernement, a-t-on appris dimanche auprès de la commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS). En revanche, pour 2013, le "trou" pourrait se creuser et atteindre 16 milliards, estime la CCSS dans la synthèse de son rapport que s'est procurée l'AFP.

Le déficit de la Sécurité sociale en chiffres

Il manque 13,1 milliards pour 2012, un chiffre moins élevé que redouté. Mais 2013 risque d'être pire.

Renault n’exclut pas des fermetures d’usines

Renault n'exclut pas la fermeture d'usines en raison de la morosité du marché automobile en Europe, déclare Carlos Tavares, son directeur général délégué aux opérations, dans un entretien au journal allemand Automobilwoche. "Nous verrons. Nous discutons actuellement avec les syndicats et nous leur expliquons nos difficultés de compétitivité", affirme-t-il. "Nous avons un problème de compétitivité en Europe de l'Ouest et en France".L'alliance de Renault avec Nissan permet au constructeur français de disposer de données précises sur les niveaux de productivité des usines Nissan de Sunderland, au Royaume-Uni, et de Barcelone en Espagne, remarque-t-il. "Ces usines sont vraiment top", ajoute-t-il, en notant que des discussions sont en cours pour que Nissan libère éventuellement des capacités de production pour Renault. "C'est une possibilité", dit-il.Le directeur général de Renault, Carlos Ghosn, a averti vendredi que le constructeur risquait de disparaître "sous sa forme actuelle" s'il n'améliorait pas sa compétitivité en Europe, mais il a ajouté qu'il ne prévoyait pas à ce stade de suppressions d'emplois en France.

Manifestation à Paris contre l’Europe de l’austérité

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche à Paris pour dire non à l'Europe de "l'austérité", à ...

L’Espagne s’achemine vers un sauvetage européen

L'Espagne pourrait être le quatrième pays de l'Union européenne à bénéficier bientôt d'un ...

Les taxes sur la bière vont être doublées

Les taxes sur la bière vont être doublées pour rapporter près de 500 millions d'euros supplémentaires au profit de la Sécurité sociale, affirme dimanche sur son site internet le quotidien Le Figaro, en citant des sources proches du dossier. La mesure, largement attendue mais dont les modalités étaient encore en débat au sein du gouvernement, sera dévoilée officiellement lundi dans le cadre de la présentation de la loi de financement 2013 de la Sécurité sociale.Le taux de la TVA sur la bière, actuellement de 19,6%, ne changera pas, mais ça ne sera pas le cas du droit d'accise prélevé sur les boissons alcoolisées. Cette taxe, actuellement pour la bière de 2,75 euros par degré d'alcool et par hectolitre, sera donc doublée, assure Le Figaro. Dès vendredi, l'association des Brasseurs de France s'était inquiétée d'un possible doublement de la taxe, en qualifiant cette hypothèse de "catastrophe pour la filière". Elle "se traduirait pour le consommateur par "une hausse des prix de 15% en moyenne dans tous les circuits de distribution", avait-elle fait valoir.L'impact pour le consommateur serait nettement moindre dans les bars, puisqu'il est chiffré à environ 5 centimes sur un demi, affirment les promoteurs de la taxe cités par le journal.

L’Espagne s’achemine vers un sauvetage européen

AFPL'Espagne pourrait être le quatrième pays de l'Union européenne à bénéficier bientôt d'un sauvetage financier, après avoir montré ces derniers jours son visage le plus fragile.

L’Espagne s’achemine vers un sauvetage européen

AFPL'Espagne pourrait être le quatrième pays de l'Union européenne à bénéficier bientôt d'un sauvetage financier, après avoir montré ces derniers jours son visage le plus fragile.

Je n’ai pas qualifié les usagers du train d’égoïstes

Jos Digneffe, le président de la CGSP Cheminots, a déclaré dimanche matin sur Radio 1 n'avoir jamais qualifié les ...

Immobilier : les prix baissent encore

Les prix de l'immobilier en France sont toujours en baisse au 3e trimestre mais la tendance s'atténue sur un an en raison notamment du retour sur le marché des primo-accédants, indique dimanche le réseau d'agences immobilières Century 21. "L'écart de prix qui était de -2,6% entre le premier semestre 2012 et le 1er semestre 2011 n'est plus que de -1,7% tous types de biens confondus en France entre le 3e trimestre 2012 et le 3e trimestre 2011", indique le réseau dans un communiqué.Cette résorption de la baisse tient en partie au retour sur le marché des primo-accédants qui "profitent du recul des prix observé au premier semestre ainsi que des taux d'intérêt extrêmement bas pour concrétiser leur projet immobilier", explique Century 21. Sur l'ensemble du territoire, la part des moins de 30 ans parmi les acquéreurs a augmenté de 8,4% entre le 3e trimestre 2011 et le 3e trimestre de cette année, selon le réseau qui indique que "ces primo accédants empruntent davantage et sur de plus longues durées".A Paris, en revanche, les prix continuent d'augmenter "sous la pression d'une demande toujours extrêmement vigoureuse", relève Century 21. "Ils enregistrent une hausse de 1,2% entre le 3e trimestre 2011 et le 3e trimestre 2012 et le prix moyen au mètre carré atteint désormais 8.635 euros" dans la capitale, indique le réseau.

Les impôts des non-résidents en hausse

Coralie CardonLe gouvernement belge a récolté pour l'année fiscale 2011 près de 1,26 milliard d'euros d'impôts auprès des non-résidents.

Les impôts des non-résidents en hausse

Coralie CardonLe gouvernement belge a récolté pour l'année fiscale 2011 près de 1,26 milliard d'euros d'impôts auprès des non-résidents.

Espagnol et Portugais dans la rue contre l’austérité

Les cris de "démission" ont résonné dans la péninsule ibérique, où des milliers d'Espagnol et de ...