Archives pour juin, 2014

Le temps partiel inquiète le patronat

ECO – La nouvelle règle qui impose un minimum de 24 heures travaillées dans la semaine risque de faire disparaître de nombreux emplois selon les chefs d’entreprise.

Amende : la BNP payera finalement 6,5 milliards d’euros aux Etats-Unis

Plus d’informations à venir…






USA: BNP Paribas condamné à payer 8,8 milliards de dollars

BNP Paribas a reconnu lundi avoir violé des embargos américains contre Cuba, l’Iran et le Soudan et a accepté de payer une amende de 8,8 milliards de dollars pour échapper à des poursuites pénales.

L’italien Bonomi se lance dans la bataille du Club Med

L’homme d’affaire italien Andrea Bonomi, premier actionnaire du Club Méditerranée, a annoncé lundi le lancement d’une contre-offre sur le groupe de loisirs, renchérissant sur celle du tandem formé par le fonds Ardian et le conglomérat chinois Fosun International. Après des semaines de suspense et après avoir été sommé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) de clarifier ses intentions avant le 30 juin, 18 heures, l’homme d’affaires italien s’est lancé dans la bataille.L’offre. Il propose, via un véhicule d’investissement baptisé Global Resorts et financé à 90% par son fonds Investindustrial, de racheter le Club Med au prix de 21 euros par action et 22,41 euros par Oceane 2015, représentant selon lui une prime de 22% par rapport à la proposition du duo Ardian-Fosun. Son offre valorise le Club Med à 870 millions d’euros, dont 80 millions d’euros de dette.Andrea Bonomi, qui détient 11% du groupe, a assuré lors d’une conférence de presse qu’il s’agissait d’une "opération industrielle de long terme" et d’un "plan stratégique ambitieux, dans l’intérêt de toutes les parties prenantes". L’AMF va maintenant devoir fixer le calendrier des deux offres concurrentes.Ardian et Fosun, qui détiennent à ce jour respectivement 9,3% et 9,9% du Club Med et ont eu le soutien du management du groupe, proposent 17,50 euros par action et 19,79 euros par Oceane. Ils pourront choisir de s’aligner sur l’offre d’Andrea Bonomi ou de surenchérir.“Le jeu des surenchères ouvert”. Le tandem, qui a jusqu’ici refusé de relever son offre, a fait savoir qu’il avait pris bonne note de l’annonce du projet d’Investindustrial et qu’il l’étudierait. "Le jeu des surenchères est maintenant ouvert. Que le meilleur gagne : que ce soit Gaillon (Ardian-Fosun, NDLR), Bonomi ou un troisième larron ?", a commenté Colette Neuville, présidente de l’Association de défense des actionnaires minoritaires (ADAM), qui a sans succès tenté de bloquer l’offre Ardian-Fosun devant les tribunaux.Andrea Bonomi a dit s’attendre à ce que son offre obtienne le feu vert de l’AMF dans deux semaines, ce qui permettrait sa conclusion à la fin août ou au début septembre. Selon une source proche du dossier, l’homme d’affaires ne mettra aucune condition à la réalisation de son offre. L’EDITO ECO – Le club Med racheté par les ChinoisZOOM ECO – L’essor des Club Med en ChineTRANQUILLES – Ambiance Club Med pour les Suisses






BNP Paribas : La Belgique n’avait pas été informée

Jusqu’au bout des négociations avec les autorités américaines, BNP Paribas en aura dit le minimum sur ses transactions avec des pays sous embargo qui lui coûtent aujourd’hui 8,9 milliards de dollars. Une affaire sans précédent.

Electricité : une hausse des prix en trompe l’oeil

ZOOM – Si le tarif de l’électricité augmente ces dernières années, il reste beaucoup plus bas qu’il y a trente ans et que chez nos voisins européens.






Soldes : les commerçants confiants

Les consommateurs belges vont avoir de ce 1er au 31 juillet pour profiter des soldes. Ce cru estival sera au moins aussi bon voire meilleur que l’an passé. La prévision de la majorité des 381 commerçants interrogés par le Syndicat neutre des Indépendants (SNI) est positive mais raisonnable.

Défaut de paiement: le compte à rebours est déclenché pour l’Argentine

Le compte à rebours pour éviter un défaut de paiement de l’Argentine a été déclenché lundi sur fond de bras de fer avec des fonds « vautours » remontant à la crise économique de 2001.

La godasse de foot, une pompe à fric

Les chaussures à crampons pèsent 8 % du business du foot et génèrent une lutte acérée par la course aux nouveaux modèles. Les chaussures à crampons pèsent 8 % du business du foot et génèrent une lutte acérée par la course aux nouveaux modèles. Pour se préparer à la Coupe du monde, les marques luttent au minimum sur trois fronts : le marketing, l’innovation, la lutte pour les coûts de production.

Electricité : la nouvelle hausse sera bien limitée

Le nouveau mode de calcul du tarif réglementé de l’électricité permettra bien de limiter l’inflation de la facture des consommateurs, comme l’avait annoncé Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et de l’Energie, selon le projet de décret qu’Europe 1 a pu consulter.Prise en compte le marché mondial. En plus de prévoir une fixation du tarif par "l’addition" des coûts des différentes composantes de la fillière et non plus par l’unique considération du coût comptable d’EDF, le décret prévoit de prendre en compte le prix de l’électricité sur le marché de gros.Ainsi, se superposeront le coût de production nucléaire (Arenh), celui hors nucléaire, les coûts commerciaux d’EDF, les coûts de transport calculés par le régulateur de l’énergie, ainsi qu’une marge pour EDF.Cette méthode par "l’addition" était prévue dans le cadre de la loi dite "Nome" (ndlr, nouvelle organisation du marché de l’électricité) votée en 2010. Elle devait s’appliquer en 2015 mais n’aurait pas permis à elle seule de limiter la hausse du tarif. Peu après sa prise de fonction, la nouvelle ministre de l’Energie, Ségolène Royal, avait donc annoncé vouloir faire de nouvelles modifications.Le non nucléaire entre en ligne de compte. Pour cela, le projet de décret a donc fait évoluer une donnée supplémentaire : le calcul du coût de production hors nucléaire. Il sera désormais représenté par le prix de l’électricité sur le marché de gros au lieu des coûts comptables d’approvisionnement affichés par EDF.Etant donné que les prix du marché de gros ont fortement baissé depuis deux ans, cela devrait permettre dans le contexte actuel de contenir la hausse en dessous des 5% prévus par le tarif actuel.5% par an. Les tarifs réglementés, encadrés par l’Etat, avaient augmenté de 5% en moyenne le 1er août 2013, et une nouvelle hausse de même ampleur avait été décidée pour le 1er août 2014, finalement annulée par Ségolène Royal le 19 juin dernier.Une annonce qui avait fait fondre le cours de Bourse d’EDF, avant que le Premier ministre Manuel Valls ne confirme une hausse du tarif "à l’automne" mais "d’ampleur plus faible que les 5% qui étaient initialement prévus".Décret pour septembre. Le décret, qui comprend six articles, est déjà rédigé. Il a été signé conjointement par Ségolene Royal et le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg. Il ne sera néanmoins publié qu’en septembre, le temps de s’assurer qu’il est légalement inattaquable. DECISION – Non, la voiture électrique n’est pas "écologique"CONSO – Electricité : Valls précise la future "hausse des prix"CONSO – Coupures d’électricité : des abus ?






Les tribulations de la loi Hamon

}Les tribulations de la loi Hamon
Assurance de prêt et Loi Hamon, où en est-on ?
Le compte à rebours a commencé. Il ne reste plus qu’un mois avant l’entrée en vigueur de la loi Hamon. Celle-ci, rappelons-le, va accorder un délai d’un an aux emprunteurs, à partir de la signature d’un prêt immobilier, pour changer d’assurance de prêt. Il s’agit d’une nouvelle avancée après la loi Lagarde de 2010, qui permettait de choisir librement son assureur à la signature de l’emprunt. Les changements apportés par la loi Hamon devraient donc profiter aux consommateurs, dans la mesure où l’ouverture du marché reposera sur…

SFEREN – La Macif et la Matmut veulent s’engager dans une alliance durable et constituer un …

}Les groupes Macif et Matmut annoncent la signature d’une lettre d’intention qui confirme leur volonté partagée de réunir leurs forces pour constituer un pôle mutualiste référent sur le marché de l’assurance et des services financiers.
L’ambition du nouveau projet Sferen est de renforcer l’alliance entre les deux mutuelles d’assurance de façon durable, dans le respect des spécificités de chaque entité.
Alain Montarant et Jean-Marc Raby, Président et Directeur général du groupe Macif, et Daniel Havis, PDG du groupe Matmut, ont signé, après validation des deux Conseils d’Administration, une lettre d’intention qui ouvre une nouvelle étape dans leur alliance au sein de Sferen.
D’ores…

Le Groupe Matmut améliore son accessibilité aux personnes sourdes et malentendantes

}Le Groupe Matmut lance un nouveau service innovant pour faciliter la mise en relation des sociétaires et prospects sourds et malentendants avec les Plates-formes Téléphoniques de la Matmut et d’AMF Assurances, la filiale du Groupe dédié à l’assurance des agents de la Fonction Publique.
Accessible depuis le 25 juin depuis les sites Internet matmut.fr et amf-assurances.fr, ce service est développé en lien avec Sourdline Développement, le premier centre d’appels spécialisé à destination des sourds et malentendants. Il témoigne de la volonté de la Matmut de répondre toujours mieux aux besoins de ses sociétaires.
Ce nouveau service permet à des sociétaires ou prospects,…

Le titre Club Méditerranée suspendu à la Bourse de Paris

Le titre du Club Méditerranée était suspendu lundi après-midi à la Bourse de Paris, alors que le financier italien Andrea Bonomi a jusqu’à 18H00 pour lancer une offre publique d’achat sur le groupe.

Hausse de la taxe de séjour : le tourisme en péril ?

DEBAT – Deux amendements votés par les députés provoquent la colère du gouvernement et des professionnels de l’hôtellerie.