Le géant brassicole Anheuser-Busch InBev (AB InBev) estime que son concurrent Heineken a violé un certain nombre de brevets américains déposés