Les places financières asiatiques, Tokyo en tête, plongeaient mardi, emboîtant le pas à Wall Street où les investisseurs ont soudainement cédé à l’affolement après plusieurs mois d’euphorie boursière.