Pour une start-up, trouver les premiers milliers d’euros pour “amorcer la pompe” n’est pas la chose la plus difficile. Que ce soit auprès des fameux “3 F” (“family, friends and fools”), de fonds d’amorçage (publics et privés), de “business angels” …