Bernard Gustin a donc été poussé lundi vers la porte de sortie. L’actionnaire allemand, la Lufthansa désormais seul dans le cockpit de Brussels Airlines, voulait visiblement tourner la page.