La banque française est condamnée pour des malversations commises par une douzaine de ses traders.