Après le plongeon de Wall Street et Tokyo, on pouvait s’attendre au pire mardi matin en Europe, mais les marchés devaient rapidement y refaire une partie de leurs pertes initiales. L’indice BEL 20, qui avait chuté de 3,7 pc, ne perdait plus que 2,1 pc en s’inscrivant à 3.913 points vers 11 heures avec tous ses éléments dans le rouge.