“C’est un choc. Même si des bruits circulaient, le personnel n’y croyait pas ce matin. Certains pleuraient dans les couloirs. Et l’inquiétude durera encore pendant de plusieurs mois car il faudra du temps pour voir plus clair sur les contours de ce …