Des étudiants « apprentis » travaillant pour un sous-traitant d’Apple en Chine ont enchaîné les heures supplémentaires illégales pour accélérer la production de l’iPhone X, a reconnu mercredi la marque américaine, assurant avoir pris « des mesures immédiates ». Selon une enquête du journal Financial Times, quelque 3.000 élèves de Zhengzhou (centre) ont travaillé jusqu’à 11 heures par jour dans une usine du taïwanais Foxconn, premier sous-traitant mondial des géants de l’électronique.