Le gouvernement Michel veut se donner les moyens de dissuader les épargnants d’éluder sa nouvelle taxe.