AP Les risques de contagion de la crise irlandaise ont continué à peser mercredi sur la monnaie unique européenne et le marché obligataire, illustrant la défiance des investisseurs à l'égard de la zone euro.