Samsung Electronics a annoncé mercredi qu’il tentait de vérifier les dires de hackers allemands affirmant être parvenus à tromper le système de reconnaissance de l’iris du nouveau Galaxy S8.