Trente-six multinationales, qui avaient bénéficié, selon l'Europe, d'avantages fiscaux illégaux, ont remboursé plus de 800 millions d'euros à la