Des tests sur l’inhalation de gaz d’échappement ont également été réalisés sur des humains en territoire néerlandais, a indiqué au groupe de médias de service public NOS un des chercheurs impliqués dans ces expériences.