Au moins deux candidats seraient intéressés par la reprise des outils liégeois qu'ArcelorMittal doit céder dans le cadre du rachat du