Le maintien à l’arrêt du réacteur nucléaire de Doel 3, pendant tout l’hiver, était déjà connu. Il apparait désormais que, selon l’AFCN (Agence fédérale de contrôle nucléaire), un manque d’entretien de la part d’Electrabel peut être mis en cause, peut-on lire jeudi dans Le Soir.