Facebook aura probablement besoin de "quelques années" pour résoudre les problèmes dévoilés par le scandale sur sa protection défaillante des données personnelles, a déclaré le patron du puissant réseau social, Mark Zuckerberg, dans un entretien publié lundi.