Des fabricants de micro-processeurs ont reconnu mercredi qu’ils pouvaient être vulnérables à une faille de sécurité mais se sont attachés à minimiser les risques de piratage, après les révélations d’un site spécialisé britannique selon lequel les puces Intel présentent de par leur conception-même un important problème de sécurité.