Une agence américaine chargée de réguler certains marchés financiers a donné vendredi son feu vert aux instruments d’investissements développés