Le groupe américain General Electric (GE) a présenté un projet de 4.500 suppressions de postes en Europe, sur le seul périmètre des activités Energie d’Alstom, acquises fin 2015 par l’industriel, rapporte mardi le journal français Les Echos sur base d’une source syndicale.