Les très petites entreprises ont été dopées par le « tax shift » du gouvernement.