Les entreprises de plus de 100 travailleurs ne devront finalement pas désigner de coach anti burn-out. L’idée, portée par le ministre de l’Emploi