Face aux vives critiques de l'opinion publique et du milieu politique, la banque ING a décidé de revenir sur l'augmentation de 50% qu'elle