L’augmentation exponentielle de la disponibilité des données numériques, la puissance de calcul et le génie des algorithmes ont alimenté l’enthousiasme pour l’intelligence artificielle (IA), ce coin autrefois obscur de l’informatique.