Le groupe financier japonais Mizuho, en mal de rentabilité, a annoncé lundi un plan de suppression de 19.000 emplois, soit un quart de ses