La Commission européenne a fait preuve de patience vis-à-vis de la Belgique. Dans ses recommandations, elle enjoint cependant les autorités belges à accomplir un effort budgétaire supplémentaire de l’ordre de 0,3% du PIB, pour atteindre les objectifs fixés en matière de réduction de la dette.