La Corée du Nord a démenti jeudi avoir été derrière la cyberattaque mondiale via le logiciel de rançon Wannacry comme l’en accuse Washington, ajoutant que les Etats-Unis cherchaient à la diaboliser. L’attaque WannaCry avait infecté en mai dernier …