En cas de faillite, les déclarations de créance se feront exclusivement par voie électronique. Idem, bientôt, pour les « PRJ ».