Les détracteurs de cette réforme fiscale expliquent qu’il est atypique de mener une politique fiscale expansionniste quand l’économie est presque au plein-emploi, avec un taux d’utilisation des capacités très fort. " Au contraire, en pareille ...