Après une longue absence des marchés et servie par une série d’indices budgétaires positifs, la Grèce a émis mardi pour la première fois depuis 2014 une obligation à cinq ans.