Un nouvel investissement, sous forme d’un fonds de capital risque de 40 millions d’euros, a été accordé par les fondateurs des réseaux sociaux