Le SNCB a décidé, avec effet immédiat, de mettre un terme au nouveau système informatique de vente des billets. La facture de l’échec