La taxe Caïman, qui vise les deniers que les Belges ont logé dans des paradis fiscaux, n'a rapporté l'an dernier que 5 millions d'euros, soit un