Le gouvernement wallon n’aura pas son mot à dire quant à privatisation éventuelle de la banque publique Belfius. Le sujet a été abordé mercredi en comité de concertation, et selon un participant, la Wallonie en est ressortie les mains vides.