Le fabricant de microprocesseurs Intel a dégringolé à Wall Street lundi après des informations de presse selon lesquelles Apple prévoit d'utiliser à partir de 2020 ses propres composants dans ses ordinateurs Mac, et non plus ceux d'Intel.