Les pilotes menacent de présenter des certificats médicaux en masse et ne plus voler pour la compagnie irlandaise.