Le service public fédéral Finances a envoyé dans la nuit de jeudi à vendredi un e-mail erroné à quelque 900.000 personnes. Le porte-parole de l’administration souligne qu’il ne s’agit pas d’un piratage et que le message en question ne contient pas …