Le groupe israélien Teva, numéro un mondial des médicaments génériques confronté à de sérieuses difficultés financières, a annoncé jeudi la suppression de 14.000 emplois dans le monde au cours des deux prochaines années, soit 25% de ses effectifs.