Le géant russe du pétrole Rosneft s’est dit victime mardi d’une « puissante attaque informatique » visant ses serveurs, précisant avoir saisi les autorités.