Le vice-président de la Banque centrale américaine (Fed), Stanley Fischer, a annoncé sa démission mercredi, une décision inattendue qui va offrir à Donald Trump l’opportunité de choisir prochainement les principaux responsables de l’institution.