Le pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse jeudi, soutenu par une baisse plus marquée que prévu des stocks américains de pétrole brut et un premier recul de la production dans le pays depuis plusieurs semaines.