Depuis deux-trois ans, la hausse du prix des terres agricoles fléchit.