Le restaurant Quick de Seraing réclame 10.000 euros de dommages et intérêts à un client qui avait diffusé en mars sur Facebook la vidéo