Le géant de l’automobile Volkswagen a déclaré mercredi ne prendre « aucune position » sur les soupçons d’entente avec les autres constructeurs