Les géants américains de l’informatique, tels que Facebook, Microsoft et Apple fournissent maintenant à la Justice, dans 8 cas sur 10, des informations sur des appareils suspects ou des comptes apparaissant dans un dossier d’accusation, rapportent …