De nombreux Iraniens, dont le ministre des Télécommunications, protestaient samedi contre la suppression d’une dizaine d’applications parmi les