L’influence des investisseurs "passifs" croît rapidement. Si cette tendance se poursuit, elle pourrait devenir problématique pour l’économie de marché, pour la société dans son ensemble même.