L’Etat français a annoncé mardi avoir engagé la cession de 99,9 millions d’actions du groupe énergétique Engie, représentant 4,1% de son capital.