La Commission européenne pourrait estimer que les garanties accordée par l'Etat belge aux 800 000 coopérateurs d'Arco, société coopérative financière liée au syndicat chrétien flamand, actionnaire de Dexia, au moment où la banque prenait eau de toutes parts, constituent une aide d'état illégale.